Oups, j’ai (encore) démissionné!

Oui,  au bout de 5 mois de travail et pour la 3e fois en un an,  je l’ai encore fait : j’ai démissionné.

C’est presque devenu une habitude. J’ai dans ma vie travaillé dans 6 entreprises,  je me suis fait virée une fois et le reste du temps,  j’ai démissionné (une fois au bout de 5 jours).  Instable vous avez dit ?

Ouuh l’instabilité!

 

Je ne cherche pas à glorifier cette instabilité, au contraire. Je m’en passerais bien. L’instabilité, qui va souvent de pair avec une certaine impulsivité, est bien le signe que quelque chose ne va pas. Elle peut effrayer les autres, notamment les employeurs, et ça se comprend. 

En m’interrogeant sur ma propre instabilité, je comprends mieux qu’à un moment T, je n’étais simplement plus à ma place à cause : 

  • d’un manque total d’intérêt pour les tâches qu’on me confiait (dit autrement, “m’ennuyer comme un rat mort”)
  • ou d’un management de type autoritaire avec tout ses travers qui ne me convient pas du tout (dit autrement, “être traitée comme une merde”)

 

 

Mais surtout, ce manque de stabilité vient d’un manque de connaissance de soi. En me lançant dans la vie active, je n’avais pas d’idée précise de ce que j’aimais faire, de ce qui était important pour moi. Aujourd’hui, c’est mieux défini mais je ne promets pas que ça ne changera pas demain.

 

 

En vrai, une quête d’idéal

 

Ah les idéalistes sont souvent instables!  Etre idéaliste, c’est avoir un but élevé et chercher à l’atteindre. Parfois, sans prendre en compte la réalité.

L’idéaliste  choisit de vivre selon un idéal, en accord avec certaines valeurs. Tout le monde a des valeurs, là n’est pas la question. L’idéaliste n’en a pas davantage. La question est de savoir si cet idéal et ces valeurs sont compatibles avec les exigences du monde du travail d’aujourd’hui. 

 

Quand on fait preuve d’instabilité au travail, c’est qu’une de nos valeurs n’est pas respectée. On adopte alors la stratégie de fuite.  Et le cycle continuera encore et encore tant qu’on aura pas traité le problème à sa source, à savoir se battre pour son idéal ou se résigner.

 

Le plus simple serait de décider de vivre en accord avec ses valeurs et ses idéaux et ne pas s’embarquer dans une situation qui nous demanderait de renier ce qui est important pour soi. Tellement évident!

 

 

S’épanouir en étant salarié, un mirage?

 

Est-il possible d’être heureux au travail? Oui certainement! A condition que notre travail permette d’apporter de la valeur. Et cette valeur, on l’apporte en créant.

 

On peut répartir les métiers en deux catégories : les métiers de gestion et les métiers créatifs.

Créatif ne signifie pas artistique, c’est bien plus large que ça. Maçon, coiffeur, ingénieur, fleuriste, cuisinier sont autant de métiers créatifs. A partir du moment où il y a transformation de quelque chose, il y a création.

Exercer un métier de gestion, au contraire, consiste à maintenir un ordre, un fonctionnement. Impossible de s’épanouir dans ce type d’activité. Ennui, zéro créativité.

Je ne connais pas d’études sur le sujet mais j’ai l’intuition que les instables chroniques se trouvent essentiellement dans des métiers de gestion. Ils se débattent comme ils peuvent.

 

Autre évidence : trouver un métier créatif qui corresponde à nos goûts, nos talents.

 

 

 

 

 

Malheureux au travail, dois-je démissionner?

 

Je ne peux pas vous conseiller de démissionner si votre travail ne vous satisfait pas. Quitter son travail est radical et il et toujours préférable de penser d’abord à la rupture conventionnelle, à la mise en disponibilité, au congé sabbatique etc.

Il est aussi plus facile de claquer la porte à 30 ans et célibataire qu’à 45 ans, à la tête d’une famille. 

D’un autre côté, il est terrible de se résigner et végéter dans une situation qui nous rend malheureux.

La clé, avoir la foi. Croire en soi, croire qu’on s’en sortira toujours, qu’on perdra des choses (parfois importantes pour nous, certes) mais qu’on en gagnera d’autres.

 

© 2016, gicarmel. All rights reserved.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

%d bloggers like this: